fbpx

Quelle est votre empreinte carbone numérique?

La question de l’environnement est de plus en plus préoccupante et les gouvernements en font un enjeu important. Pensons à l’abolition des bouteilles d’eau en plastique ou encore à la taxe sur le carbone. Notre utilisation des technologies numériques passe souvent sous le radar, mais une utilisation non réfléchie peut avoir des impacts qui sont pour le moins surprenants sur l’environnement. Dans ce billet, nous tenterons de cerner les impacts environnementaux, nous vous proposerons des outils pour mesurer votre empreinte carbone et nous vous donnerons des pistes de solutions simples pour encourager l’utilisation des technologies numériques de façon responsable.

écran et image d'arbres

Photo de Dzenina Lukac provenant de Pexels

 
Saviez-vous que l’utilisation des technologies numériques est responsable de 4% des émissions de CO2 à l’échelle mondiale? C’est le constat fait par The Shift Project en juillet 2019 dans son rapport intitulé L’insoutenable usage de la vidéo en ligne. Cette donnée correspond à la quantité de CO2 produite par certains pays. Voici comment l’empreinte carbone est déterminée. On calcule la consommation électrique globale qu’a nécessitée l’utilisation de votre appareil numérique, des centres de données infonuagiques qui hébergent les informations et des infrastructures du réseau pour votre navigation sur Internet. La consommation énergétique est convertie en CO2, car la majorité des centrales électriques à l’échelle mondiale fonctionnent aux combustibles fossiles. Nous pouvons ajouter au calcul, la fabrication et le transport des appareils numériques qui sont principalement produits dans les pays d’Asie.

Quant à la fabrication des appareils numériques, les impacts se mesurent aussi en termes d’épuisement des ressources. « Plus on miniaturise et complexifie les composants, plus on alourdit leur impact sur l’environnement, ces composants complexes exigeant beaucoup d’énergie, des traitements chimiques et des métaux rares», mentionne l’ADEME dans son guide pratique La Face cachée du numérique publié en novembre 2018. Il faut jusqu’à 350 fois leur poids en matière pour produire des appareils électriques à forte composante électronique. À ce rythme, une pénurie de certaines ressources comme le cuivre, le nickel et le cobalt est à prévoir dans un avenir rapproché.

En prenant conscience de ces faits, de quelle façon peut-on mesurer notre empreinte carbone numérique ? Nous vous proposons deux outils afin de vous aider.

Carbonalyser est une extension de navigateur pour Firefox développé par The Shift Project qui permet de visualiser la consommation électrique et l’émission des GES associées à votre navigation Internet. Les résultats des calculs et la comptabilisation des données sont effacés et remis à zéro lorsque toutes les fenêtres du navigateur sont fermées. Voici un aperçu du graphique généré par Carbonalyser :

Un autre outil, EcoIndex développé par Green IT, permet de mesurer l’impact environnemental des sites que vous visitez et propose des solutions pour diminuer cet impact. Les adresses URL sont classées par une cote de à A à G selon les normes européennes. Ce classement se fait en fonction de l’échantillon des sites analysés par l’outil selon la complexité de la page, la bande passante et la charge serveur. Par curiosité, nous avons fait l’analyse du site de Classo avec EcoIndex.

Ecoindex

Maintenant, comme citoyen numérique responsable, nous pouvons poser de petits gestes. Dans un article de blogue paru en septembre 2019, Mozilla nous suggère 8 façons de réduire son empreinte carbone numérique. En voici quelques-unes :

Ajustez vos paramètres d’alimentation
Votre ordinateur a-t-il besoin d’être allumé lorsque vous êtes en pause? Pensez à éteindre vos appareils numériques en fin de journée.

Baissez la luminosité de votre écran
Diminuer de 100% à 70% la luminosité de votre écran permet d’économiser 20% de votre consommation d’énergie et de diminuer la fatigue oculaire.

Préférez le téléchargement au streaming
De cette façon, les données ne seront transmises qu’une seule fois par le serveur.

Bloquez la lecture automatique des vidéos
Dans les paramètres de votre navigateur, vous pouvez bloquer par défaut la lecture automatique qui consomme beaucoup d’énergie.

Ennuyez-vous!
Décrochez d’Internet et regardez le temps passer. Organisez des journées de « détox numérique ».

Chez Classo, nous croyons qu’une utilisation responsable du numérique contribue à la formation éthique des citoyens. La préoccupation environnementale nous pousse à revoir notre consommation dans toutes ces sphères. Comme enseignant(e), peut-être pourriez-vous aborder cette question avec vos élèves? Et à l'échelle de votre école ou de votre commission scolaire? Y aurait-il lieu de réfléchir à des façons de réduire votre empreinte carbone numérique?

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d bloggers like this: